Températures glaciales et humidité dans un panneau solaire

Dans les panneaux solaires, divers composants tels que la boîte de jonction, la feuille arrière (backsheet), l'adhésif de fixation du cadre et le «matériau d'encapsulation» (EVA) , peuvent absorber partiellement l'humidité . Le test de gel-humidité évalue dans quelle mesure les parties absorbantes du panneau solaire peuvent résister à la combinaison de l'humidité et des températures de congélation.

Conditions météorologiques françaises
Il pleut régulièrement dans certaines régions de France. Jusqu'à l'arrivée de l'hiver, cela ne doit pas être un problème pour les panneaux solaires. Cependant, s'il gèle pendant les mois d'hiver, l'humidité absorbée dans les panneaux solaires se dilate et les cristaux de glace peuvent endommager les composants absorbants et les pièces adjacentes.

Comment fonctionne le test de gel de l'humidité ?
Le test de gel-humidité consiste en un cycle dans lequel un panneau solaire est d'abord exposé à des températures de 85 degrés et une humidité relative de 85% pendant un minimum de 20 heures. Cela garantit que les panneaux solaires sont saturés d'eau. Ensuite, la température est rapidement portée à -40 degrés, pendant un minimum d'une demi-heure et un maximum de 4 heures. De cette façon, toute l'humidité contenue dans les panneaux solaires gèle.

Pour le test standard, ce cycle est répété 10 fois. Si le panneau solaire sort intact, alors il peut résister aux températures glaciales en hiver pendant des décennies.
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !